les chevaux du Mordor

forum sur les chevaux .fiches conseil, info etc...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 LE MÉRENS

Aller en bas 
AuteurMessage
will
Admin
Admin


Messages : 337
Date d'inscription : 28/11/2008
Localisation : 63

LE MÉRENS Empty
MessageSujet: LE MÉRENS   LE MÉRENS Icon_minitimeMer 1 Sep - 21:29

LE MÉRENS

LE MÉRENS Merens

Historique

Le Cheval de Mérens, est originaire de l'est des Pyrénées, du bassin de l'Ariège qui coule de l'Andorre à Toulouse.
Ses ancêtres vivaient manifestement dans ces alpages aux alentours du 1er siècle avant notre aire.
époque à laquelle Jules César y fit référence.
le cheval de Mérens présente une étonnante convergence morphologique avec les chevaux magdaléniens (13 000 ans) représentés dans la grotte de NIAUX.
Le sang de ces cousins sauvages du Tarpan coule sans doute encore dans les veines de l'Ariègeois, bien que la race ait été améliorée depuis avec du sang Oriental dès 1908, avant d'avoir été influencée par des juments romaines.
En apparences, il ressemble étrangement au Fell et ses formes rappellent le Dales.
Jadis considéré comme cheval de bât, spécialisé dans le transport du bois et du minerai, le Mérens dépendait étroitement de l'économie agricole de la région.
Après l'avènement de la motorisation, il a été affecté à des tâches diverses, dont l'équitation sportive en montagne.
Il n'a dû sa survie, pendant cette période de régression du cheval utilitaire, qu'à l'existence d'un syndicat d'élevage dynamique qui obtînt la création d'un stud-book de la race, institué en 1947-1948, et tenu par le Syndicat d'élevage du Cheval de Mérens. Aujourd'hui, certains vivent encore à l'état quasi sauvage.
Les qualités polyvalentes exceptionelles du cheval de Mérens sont appréciées au niveau international.

La grande majorité des éleveurs de chevaux de Mérens se situe en Ariège, région Midi-Pyrénées.
Néanmoins, l'élevage des Mérens s'est étendu à la quasi totalité de la France.
Le Mérens a conquis les Pays Bas et l'Italie, tous deux détenteurs d'un livre généalogique.
L'allemagne et la Suisse structurent actuellement leur élevage.
Le Mérens galope également en Belgique, à l'île de la Réunion, ainsi que dans de nombreux autres pays.

Morphologie

Sa taille se situe entre 145 cm et 155 cm, possède une structure médioligne avec un poids pouvant varier de 350 kg à 500 kg. La robe, au poil fin, serré et brillant, est toujours noire.
Il a une grande tête longue et légère, racée et expressive, au chanfrein rectiligne.
Le front, sur lequel retombe un toupet abondant, est large et plat.
Les oreilles sont courtes et très poilues.
l'œil est vif.
En hiver, les maxillaires inférieurs sont couverts d'une barbe.
L'encolure est plutôt courte, droite et large à la base, ornée d'une riche crinière.
Le poitrail est large et ouvert, la poitrine ample et le thorax profond.
Le Mérens a un ventre assez soutenu et une épaule plutôt droite.
Le garrot est bien dessiné, mais pas très relevé, et plat.
La ligne dorso-lombaire est droite, le dos est long, fort et très soutenu, caractéristique du cheval de bât.
La croupe est ronde et bien musclée.
La queue est longue et fournie et les crins sont rêches au toucher et les paturons portent de courts fanons.
Les membres sont courts mais proportionnés, les postérieurs ont tendance à être clos avec de bonnes articulations, les tendons secs, le pied bien fait avec un ongle résistant.
La sureté de son pied est incroyable en terrain montagneux.
Le Mérens fait preuve d'un équilibre étonnant quand il se déplace en terrain escarpé.
Ses articulations très mobiles lui donnent une grande souplesse tandis que l'encolure musclée compense l'inclinaison du corps.
C'est une race robuste, musclée, très forte, ayant beaucoup de vigueur.
Vivant en semi liberté dans des régions au climat rude, il résiste au froid et aux maladies grâce à sa rusticité et sa sobriété.
Élevé traditionnellement en système transhumant, le Mérens a puisé dans la montagne la plupart de ses qualités :
La rusticité, qui lui permet de supporter des climats variés.