les chevaux du Mordor

forum sur les chevaux .fiches conseil, info etc...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Lipizzan

Aller en bas 
AuteurMessage
will
Admin
Admin


Messages : 337
Date d'inscription : 28/11/2008
Localisation : 63

Le Lipizzan  Empty
MessageSujet: Le Lipizzan    Le Lipizzan  Icon_minitimeMer 1 Sep - 14:41

Le Lipizzan  1841424627small1

Le Lipizzan

Les Origines

Une grande partie de l'héritage du Genet d'Espagne (cheval aujourd'hui disparu) se retrouve dans le Lipizzan.
Il faut reconnaître que les qualités du Lipizzan actuel sont dues à celles que son ancêtre lui a données.
Sans lui, le Lipizzan n'aurait pas évolué jusqu'à devenir cette race noble tenue en si haute estime.
Le nom de Lipizzan vient du haras de Lipizza (ou Lipica), situé sur le plateau de Karst dans le Nord-Ouest de la Slovénie, qui était autrefois italien.
Les origines du Lipizzan remontent en 711, à l'invasion de l'Espagne par les Maures.
Ceux-ci occupèrent la péninsule ibérique avec leurs chevaux arabes et berbères (barbes).
Ils les croisèrent avec des chevaux lourds du vieux type Espagnol (Genet), et créèrent l'Andalou, le principal géniteur du Lipizzan.

la selection

En 1564, l'archiduc Charles II de Habsbourg hérite de l'Empire austro-hongrois, et Lipizza fait partie de ses possessions.
Charles II, épris d'équitation, veut les meilleurs chevaux pour exécuter les difficiles figures de Haute Ecole.
Il fonde son haras en 1580 et importe les meilleurs étalons et juments que l'Espagne peut lui fournir.
Son but est de remplir ses écuries et de ne plus déprendre de l'Espagne.
Le haras de Lipizza se peuple des plus fières lignées, et comme il est coutume de donner le nom de la région natale à un cheval, les poulains nés à Lipizza s'appellent tout naturellement Lipizzan.
On retrouve dans la patrimoine génétique du Lipizzan toutes les qualités des chevaux espagnols : noblesse, tempérament affectueux, sensibilité, agilité et courage.
Son arrière-main très puissante lui permet d'exécuter les airs de manège les plus éprouvants, et ses allures relevées et cadencées sont une des principales exigences de l'équitation académique de l'époque.
De plus, ces qualités de cheval de manège ne sont pas altérées par l'apport de sang oriental.

Dès lors, il ne reste plus à l'archiduc Charles II qu'à créer l'Ecole Espagnole de Vienne en 1572 pour offrir à la noblesse de l'époque une excellente instruction dans l'art équestre.
D'ailleurs, subsiste de ces temps de gloire un superbe manège en bois construit en 1735, qui est toujours en place actuellement. Au cours des siècles, les chevaux Lipizzan seront croisés avec des races allemandes, italiennes et napolitaines, danoises et arabes.
A la chute de l'Empire austro-hongrois, le haras de Lipizza est déplacé à Piber en Autriche.
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les chevaux furent évacués vers l'Allemagne pour éviter que l'armée Russe ne s'en empare.
De nos jours, les Lipizzan sont élevés à Lipizza, Piber et Babolna, ainsi qu'en Italie, République Tchèque, Roumanie et Slovaquie.

Le Lipizzan est presque exclusivement réservé à la Haute Ecole.
A Vienne, les présentations de gala font toujours salle comble, et l'École effectue des tournées mondiales qui déplacent les foules en masse.
Le Lipizzan est une race tardive, 7 ou 8 ans, et il coutume de ménager les chevaux avant cet âge.
7 autres années seront nécessaires pour dresser un Lipizzan aux airs exigent de la Haute École, et lui faire acquérir force et maturité physique.
La race jouit d'une bonne longévité, et les étalons sont à leur top jusqu'à 20 ans au moins.
Dans le Lipizzan moderne, on retrouve encore les lignes courbes de l'ancien Genet d'Espagne, qui lui donnent une prestance harmonieuse très appréciée.

Morphologie


- Tête : Allongée et noble.
- Oreilles : Alertes et pointues.
- Yeux : Grands et expressifs.
- Profil : Convexe et aristocratique.
- Naseaux : Ouverts et mobiles.
- Hauteur au garrot : 1,55 m à 1,65 m.
- Encolure : Forte et arquée, bien attachée.
- Épaules : Inclinées.
- Garrot : Large et un peu proéminent.
- Dos : Plutôt long, fort et bien fait. Parfois, légèrement creux.
- Reins : Larges et solides.
- Arrière-main : Forte, arrondie et très musclée.
- Queue : Port noble.
- Membres : Résistants.
- Pieds : Plutôt petits et bien faits.
- Robe : Presque toujours baie ou noire à la naissance, elle devient grise (presque blanche) le plus souvent à partir de 6 ans.
Un Lipizzan bai est conservé à l'Ecole Espagnole de Vienne pour rappeler le lignage de la race.
Il peut aussi être bai, noir ou rouan.